Les FÊTES sans se prendre la TÊTE

Tout sportif a un regard minimum sur le contenu de son assiette, la qualité nutritionnelle, et les conséquences positives ou négatives que cela pourrait avoir sur son corps d’athlète et ses performances telles qu’elles soient.

Alors que se pointent les fêtes de fin d’année, synonyme de famille, partage, convivialité, mais également de chocolat, bûche, foie gras, plat en sauce et calories vides à outrance … faisons un petit point sur comment être de la partie sans culpabilité, privation ou frustration.

 

LES CALORIES DES FETES

Saumon, dinde, foie gras … un petit point sur les calories cachées dans ces mets de choix

Apport calorique par produit en kcal/100g

  • Huitre = 70
  • Caviar = 250
  • Saumon Fumé = 180
  • Foie Gras = 450
  • Pâtes de Fruits = 214
  • Crabe = 130
  • Chevreuil rôti = 170
  • Dinde = 140
  • Tarama = 550
  • Chocolat au lait = 541
  • Chocolat noir = 516

L’ALCOOL plombe en calories … entre autres ! Les repas de fêtes sont souvent bien arrosés.

  • 1 flûte de champagne brut = 90 kcal
  • 1 verre de vin rouge à 12° = 80 kcal
  • 1 verre de whisky = 300 kcal
  • 1 petit verre de porto = 80 kcal

 

QUELQUES CONSEILS DE BON SENS

 En apéritif

Préférez une coupe de champagne ou un verre de vin blanc (ou rouge) aux autres boissons alcoolisées plus caloriques.

Méfiez-vous en particulier des punchs et autres cocktails dont le goût sucré et exotique cache souvent un degré alcoolique élevé.

Si c’est vous qui invitez, vous pouvez prévoir différentes boissons non alcoolisées comme des jus de légumes et de fruits.

Remplacez, lorsque cela est possible, les traditionnels amuse-gueules par des crudités (tomates cerise, céleri en branche, carottes en bâtonnets…) accompagnés de sauces légères.

 

En entrée

Coquillages, mollusques et crustacés, riches en éléments nutritionnels mais peu énergétiques (peu caloriques) peuvent être introduits sans complexe dans le menu.

Mais sans mayonnaise pour les homards, crevettes, langoustes et langoustines, ni pain beurré avec les huîtres.
Pour le foie gras, riche en graisses, un ou deux petits toasts suffiront à l’accompagner (une tranche de foie gras apporte 180 kcal).

 

Plats principaux

Volailles et poissons s’invitent à la fête. Sachez en profiter. Savoureux, peu caloriques, on peut les cuisiner sans trop de matières grasses, accompagnés d’un panachage féculents – légumes verts.

En revanche, méfiez-vous des plats en sauce et des fritures.

 

Le fromage

Bien que riches en calcium, les fromages restent des produits assez gras. N’en abusez pas. Servez-vous raisonnablement car il reste encore le dessert…

 

Les desserts

Traditionnellement, ce sont les desserts du type bûche à la crème au beurre et au chocolat qui terminent nos repas de réveillons. Si vous êtes la maîtresse de maison, pensez à proposez des sorbets, une salade de fruits exotiques, une tarte aux fruits ou encore un entremet. Ce type de dessert sera tout autant apprécié de vos convives.

 

La boisson

C’est fête mais tout de même ! Sachez que chaque verre d’alcool fait grimper votre alcoolémie. Evitez impérativement de mélanger différents alcools entre eux et consommez avec modération champagne et autres vins ;

Evitez les alcools forts, les digestifs et les « trous normands ».
N’oubliez pas l’eau plate ou gazeuse et n’hésitez pas à en remplir votre verre.

 

QUELQUES CLASSIQUES A LA LOUPE 

Homard, Langouste et crustacés

Ils sont riches en protéines et pauvre en lipides. Vous pouvez les consommez sans modération. Attention toutefois à ce qu’ils soient bien frais et à vos sauces qui les accompagnent. Eviter la mayonnaise et préférez une sauce à la crème légère avec citron et fines herbes.

 

Saumon Fumé

Il contient 12 à 25g de lipides. Cependant 1 tranche pesant moins de 30g, vous pouvez vous accordez ce plaisir (5 à 8g de lipide).

 

Foie Gras

Ce met est très riche en matière grasse, environ 45%. Vous pouvez vous accordez une fine tranche pour le plaisir, mais attention aux excès !

 

Bûche de Noël et Chocolat

La buche peut être faite de milles façon. Aussi si vous vous lancez dans sa réalisation, vous pouvez limiter les calories. Le chocolat est très calorique mais vous pouvez les dépensez en faisant un peu d’exercice physique.

Faites un biscuit roulé et le garnir d’une crème pâtissière au chocolat (qui sera moins grasse qu’une crème au beurre. Faire une petite ganache légère sur le dessus et misez sur la décoration.

Après le repas, sortez tous ensemble vous baladez une petite heure !

 

LENDEMAINS DE FETES : MANGEZ LEGER !

Après un repas de fêtes copieux et bien arrosé, les lendemains sont souvent difficiles. Les excès de la veille doivent être compensés par des repas légers.

 

Petit déjeuner

  • Fruit ou jus de fruit
  • Boisson pour hydrater (thé ou café léger)
  • Pain légèrement beurré, éventuellement avec un peu de confiture
  • 1 tranche de jambon blanc

 

Déjeuner

  • Poisson, viande ou volaille grillé ; ou cuisson à la vapeur accompagné de légumes ;
  • Légumes verts ;
  • Laitage, du pain et un fruit
  • En dessert, favorisez les laitages avec des probiotiques, aux vertus Détox (par exemple le Bifidus Actif des yaourts Activia)

 

Dîner

  • Soupe de légumes (elle présente l’avantage de remplir l’estomac et réduit donc la sensation de faim, elle réhydrate l’organisme) ;
  • Viande, œuf ou poisson cuit avec peu de matières grasses ;
  • Un laitage ou un morceau de fromage ;
  • Un fruit cru ou cuit (compote, fruit au four).

 

Ce sont nos traditions, notre culture et nos liens sociaux, c’est pourquoi il ne faut pas s’en priver.

Toutefois nous pouvons faire des choix diététiques pour « garder la ligne … de conduite ».

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *